Les deux présumés terroristes libérés

Le 23 juillet 2017, des membres de la cellule d’intervention surinamaise (CIVD) passent à l’arrestation de deux frères ; Raoul A et Nasser I. La nouvelle faisait bruit car les deux ont été soupçonné de participation à l’état islamique entre 2015 et 2017. Les deux étaient déjà sous la loupe des autorités néerlandaise. Aujourd’hui, le 14 juin, ils ont purgé leurs peine et sont libres.

Alida Johanns, la juge de tribunal, a décidé de leur sort.

Naser I. était déjà sorti de détention car la juge estimait insuffisantes les preuves contre lui. Mais Raoul A., lui, c’est vu entendre une peine de deux ans de prison dont trois mois avec sursis. Sa participation a une organisation terroriste avait été prouvé. Il était aussi accusé de l’infraction a la loi sur la possession d’armes à feu car un fusille automatiques de type AK-47 et des cartouches  ont été retrouvé dans son domicile.

Se fut une période pour le moins « bizarre ». Longtemps l’avocat à la défense des deux suspects, Murwin Dubois, ne pouvait rentrer en contacte avec ses clients. Cynthia Klein, l’officier de Justice, avait demandé une peine de 6 ans contre Raoul A. et 4 ans contre Nasser I.

Un réquisitoire de pas moins de 40 page énumérait alors les suspicions contre les deux présumé terroristes ; préparation d’un acte terroriste, financement d’une organisation terroriste, le recrutement de nouveau membres pour l’état Islamique et la possession d’armes a feu. Le procureur allait même jusqu’à accusé les deux frère de convaincre des personnes à voyager en Syrie pour s’allier à des Jihadistes.

Aucune des accusation n’a été soutenu par des faits concrets. La réception de financements par Raoul A. était la seule preuve tangible, mais la aussi le procureur n’a pas pu prouver que les fonds avait pour but un soutiens a des activités terroristes.

Les deux frères ont toujours niés les faits.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *